Wissen
10 minutes

Que sont les veines d’eau ?

Les veines d’eau sont des cours d’eau souterrains. Lorsque nous pensons au cycle de l’eau sur la Terre, nous n’imaginons généralement que la pluie, les rivières, les lacs et la mer. Les rivières et les lacs constituent ce que l’on appelle les eaux de surface. Mais il y a bien plus d’eau sous terre. L’eau de pluie qui s’infiltre continue à s’écouler sous terre et si elle ne forme pas des sources à d’autres endroits et ne remonte pas à la surface, elle s’accumule en grande quantité sous forme d’eau souterraine.

Les veines d’eau ne sont donc rien d’autre que de l’eau qui s’écoule sous terre entre différentes couches de roche. En fonction de sa taille, elle peut se présenter sous la forme d’un petit filet d’eau ou d’une rivière à grande échelle.

Bien que les cours d’eau souterrains ne soient pas détectables par des appareils techniques, leur existence est un fait pour les géologues. Toutefois, l’hypothèse selon laquelle les veines d’eau émettent des rayons pathogènes est controversée.

La médecine classique, en particulier, rejette cette théorie. Cependant, la médecine naturelle considère que l’influence néfaste des veines d’eau est avérée. Vous trouverez ci-dessous des études sur les effets des veines d’eau.

Les veines d’eau sont généralement mentionnées en relation avec les rayonnements telluriques, car elles agissent à la surface de la terre en émettant des radiations dangereuses pour la santé. Ils peuvent être localisés par des sourciers expérimentés.

Pourquoi les veines d’eau sont-elles nocives ?

Il n’est pas possible de déterminer de manière vraiment précise et claire comment les effets néfastes des veines d’eau se produisent. Il n’existe que des modèles explicatifs.

Explication 1 : Anomalies du champ magnétique terrestre
Une explication courante et évidente est que le mouvement d’écoulement provoque des frictions avec les couches terrestres, qui génèrent des champs électriques, en particulier sous la forte pression des roches souterraines. Ces champs électriques provoquent des interférences avec le champ magnétique naturel de la Terre et créent des “tourbillons” qui s’étendent vers le ciel à la surface de la Terre sous forme de champs de rayonnement. Des anomalies apparaissent dans le champ magnétique terrestre.

Explication 2 : concentration d’ions hautement énergisés
Une autre explication est que la pression élevée de l’eau qui s’écoule sous terre libère des ions qui se déplacent directement vers le haut. Dans leurs propriétés, elles seraient hautement énergisantes et même une faible dose aurait un effet fortement stimulant. Cependant, un excès entraîne des anomalies telles que la croissance en spirale et l’excroissance des arbres ou la déformation de la colonne vertébrale et la formation de cancers chez l’homme.

Les veines d’eau sont situées à des profondeurs variables, entre 15 et 1000 mètres sous terre. Leur impact varie considérablement en fonction de leur taille et de leur distance par rapport à la surface du sol, et est plus faible dans les dortoirs du rez-de-chaussée que dans ceux des étages supérieurs.

Pourquoi les veines d’eau peuvent-elles se croiser ?

Notre compréhension normale des cours d’eau est qu’ils se rejoignent au mieux et continuent à s’écouler sous la forme d’un courant plus large. Alors comment peuvent-ils se croiser ? La réponse est simple et évidente si l’on considère que dans la terre, plusieurs couches de roches sont souvent superposées. Il faut savoir que les veines d’eau peuvent être présentes jusqu’à 1000 mètres de profondeur et qu’elles continuent à produire leurs effets en surface. La différence de profondeur permet d’avoir des veines d’eau à différentes hauteurs qui, selon l’inclinaison de la couche rocheuse, peuvent s’écouler dans différentes directions et donc – vues d’en haut – ressembler à un croisement si l’on pouvait voir à travers les pierres.

Comme les veines d’eau qui se croisent ont un effet sur la surface de la terre, leur influence peut être considérablement amplifiée au point de croisement et accélérer les processus pathologiques.

Existe-t-il des zones où les veines d’eau ne sont pas présentes ?

Il existe certainement des régions où les veines d’eau sont plus fréquentes et plus puissantes qu’ailleurs. C’est particulièrement vrai dans les régions où les précipitations sont régulières. Les paysages montagneux comme les Alpes ou les moyennes montagnes allemandes sont certainement ceux qui présentent le plus de veines d’eau.

On les trouve moins souvent dans les zones désertiques, bien que les apparences puissent être trompeuses. Il existe également des réserves d’eau souterraines sous les vastes étendues de sable du Sahara, en particulier à proximité immédiate des “oueds”, des lits de rivières qui n’ont de l’eau que pendant la saison des pluies. Il s’agit toujours d’eaux de surface, c’est-à-dire d’anciennes eaux de pluie. Or, c’est précisément dans le Sahara que l’on a découvert de gigantesques réserves d’eau, appelées nappes phréatiques fossiles.

Wilhelm Struckmeier, hydrogéologue à l’Institut fédéral des géosciences et des matières premières de Hanovre, a déclaré à propos des eaux souterraines fossiles du Sahara : “Selon les estimations actuelles, 800 000 kilomètres cubes de cette précieuse ressource se trouvent uniquement sous le Sahara, ce qui correspond à la consommation mondiale actuelle d’eau sur 200 ans”.

Toutefois, cette eau se trouve à plus de 1000 mètres sous la surface de la terre et ne devrait donc guère être nocive pour la santé. De plus, dans le Sahara, les quelques personnes qui y vivent sont certainement plus intuitives que l’homme “civilisé” du monde occidental.

Teilen


Wir nutzen Cookies auf unserer Website. Einige von ihnen sind essenziell, während andere uns helfen, diese Website und Ihre Erfahrung zu verbessern.  Customize
Yes, I agree